BIEN VIVRE L'ÉPREUVE...........UN JOUR À LA FOI

Une vie sans épreuves, est-ce possible? Bien sûr que non! Qui ne connaît pas la maladie, le deuil, la solitude, l'insécurité, etc.? De plus, aujourd'hui, c'est personnellement, communautairement et socialement que nous essayons de rester sereins, voire heureux, dans ce monde imprévisible. Nous sommes confrontés à faire des choix entre l'espérance et la désespérance. Comme croyante, comblée du don de la foi, cette réalité que rien ni personne ne peut m'enlever, l'épreuve, pour moi, est une épreuve de la foi. Elle me place devant le choix de suivre le Christ qui nous a dit : « Si quelqu'un veut me servir, il doit me suivre ». (Jean 12,26) « Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps ». (Mat. 28,20) Éclairée de son Esprit, je peux faire appel à mes ressources intérieures pour aller plus loin dans ma réflexion, afin de mieux vivre l'épreuve, par exemple : – Suis-je capable de donner un sens nouveau à ma vie en 2020? – Suis-je capable de savourer mon existence, malgré tout? – Comment puis-je utiliser mes blessures, mes traumatismes pour grandir dans ma foi? – Puis-je revoir mon échelle des valeurs pour aller vers l'essentiel? Selon moi, la croyance en Dieu et en la vie éternelle donnent des raisons de vivre. Aussi, grâce à un certain cheminement intérieur et convaincue de la force de ce Dieu qui m'habite et vit avec moi la souffrance, je peux mieux parcourir le chemin de la vie avec ténacité, courage et persévérance en marchant avec d'autres, s'épaulant, se soutenant. Je vois toute l'importance de nos célébrations eucharistiques, car « Nous entrons dans chaque liturgie avec le poids de nos vies et c'est sur ce chemin que le Christ vient à notre rencontre et nous aide à relire nos vies à sa lumière. » Magnificat oct. p.4. Donc BIEN VIVRE L'ÉPREUVE nécessite notre effort mais toujours sans oublier toute la tendresse et l'amour de notre Dieu. Tout cela, un JOUR À LA FOI et à la fois.

Monique Bourassa, membre de l’équipe de pastorale.